Captain Fantastic [Coup de ♥]

captain-fantasticCaptain Fantastic
Réalisateur(s) : Matt Ross
Casting : Viggo Mortensen, Frank Langella, George Mackay…
Genre : Drame
Pays : Américain

Distribution : Mars Film

Un Certain Regard – Prix de la mise en scène  Festival de Cannes
Prix du Jury  Festival du cinéma américain de Deauville 2016

Prix du Public de la Ville de Deauville  Festival du cinéma américain de Deauville 2016


Dans les forêts reculées du nord-ouest des États-Unis, vivant isolé de la société, un père dévoué a consacré sa vie toute entière à faire de ses six jeunes enfants d’extraordinaires adultes.
Mais quand le destin frappe sa famille, ils doivent abandonner ce paradis qu’il avait créé pour eux. La découverte du monde extérieur va l’obliger à questionner ses méthodes d’éducation et remettre en cause tout ce qu’il leur a appris.


Chronique

Captain Fantastic a de quoi fasciner. Il faut le dire, on se précipite dans un premier temps pour retrouver Viggo Mortensen. On adore l’acteur et il a le chic pour choisir ses rôles avec soin, et pour cela on lui fait confiance. Et cela va sans dire que le rôle d’un hippie extrémiste qui vit dans les bois pour élever ses enfants loin de notre société lui va à ravir.

Ce film, c’est le choc des civilisations.

D’un côté, une société de consommation, une société capitaliste, notre société ; de l’autre celle que s’est forgée une famille afin d’échapper à la précédente : on vit en forêt, se nourrit par ses propres moyens (chasse, pêche, récolte), chacun a ses tâches quotidiennes et doit les respecter, on fait du sport, le soir on se cultive, on lit autour du feu, on récite ses leçons, on prépare ses exposés. Mais un jour cette belle utopie s’effondre avec le suicide de la mère, qui souffre de troubles bipolaires, et la famille est contrainte de refaire surface pour assister à un enterrement auquel ils ne sont pas les biens venus.

Peut-on totalement échapper à la société ? Là est la question. Le moins qu’on puisse dire c’est que le film donne à réfléchir sans pour autant apporter le moindre jugement. Chaque société a ses failles. L’Homme a ses défauts et personne n’est véritablement pointé du doigt. Matt Ross donne simplement les ficelles pour se poser les bonnes questions, observer ce qui nous entoure et réussir à trouver un juste milieu.

A la fois drame au travers de la maladie, du deuil et de ses questions sociétales et philosophiques sur l’éducation et la liberté, à la fois comédie qui sans conteste fait penser à Little miss sunshine avec ce côté road-movie par une famille décalée, le film est un savant mélange qui régale d’un bout à l’autre.

Le tout est porté par un Viggo Mortensen, toujours aussi charismatique, en père idéaliste, sincère et complexe, entouré de jeunes acteurs tous aussi épatants les uns que les autres.

Captain Fantastic porte bien son nom. Un film lumineux, éclairant, surprenant qui offre un regard pertinent sur notre société, rythmé par de superbes musiques.

Bande annonce

captain fantastic