CRITIQUE | Blindspotting : rapper pour dénoncer

Daveed Diggs et Rafael Casal ont grandi ensemble dans la ville d’Oakland en Californie. Après des débuts en musique, ils co-scénarisent Blindspotting, un film politico-social écrit avec leurs tripes et qui leur vaudra le Prix de la critique au Festival du Cinéma Américain de Deauville. Une belle consécration pour les deux amis et ce projet cher à leur cœur sur lequel ils travaillent depuis les années 2000.

Dans la lignée du dernier Spike Lee (BlacKkKlansman), Blindspotting dresse le portrait d’une Amérique violente dont les minorités sociales sont exclues et où le racisme perdure. Le blindspotting (angle-mort) résulte d’une incapacité à voir au delà du champ de vision et de ne s’attarder alors que sur les préjugés : ici, les noirs sont violents et nécessitent donc davantage d’être surveillés par la police américaine. Dans ce contexte social sombre, comment peut réagir Collin lorsqu’il assiste à l’assassinat d’un noir par un policier blanc trois jours avant la fin de sa liberté conditionnelle ? En ravalant la violence inutile et hurlant sa rage via le rap.

critique blindspotting photoCar non la violence n’est pas la résultante d’une couleur de peau. Elle peut l’être par choix, comme ce policier blanc, ou encore à l’exclusion des minorités qui grandissent  baignées dans la violence des rues et qui doivent se battre pour survivre et se protéger, comme Miles, le meilleur ami de Collin.

Le réalisateur Carlos Lopez Estrada propose une mise en scène scandée par le rythme du rap, à travers un montage dynamique et nerveux. Pourtant premier film à son actif, il fait montre d’une grande maîtrise en offrant par ailleurs deux scènes poignantes, celle du cimetière frôlant l’onirisme, ainsi que la scène finale débordante de rage.

Film politique et social, Blindspotting met en joue la violence des rues et le racisme aux Etats-Unis au moyen d’un film fort, aussi vibrant que drôle. Et révèle au passage deux excellents acteurs : Daveed Diggs et Rafael Casal. A l’instar d’une comédie musicale, les deux acteurs slament avec leurs tripes, fruit de leurs propres expériences, en faveur de la justice et de l’égalité. 

Blindspotting Couverture du livre Blindspotting
Carlos Lopez Estrada
Daveed Diggs, Rafael Casal, Janina Gavankar...
Drame
Américain
3 octobre 2018

Encore trois jours pour que la liberté conditionnelle de Collin prenne fin. En attendant de retrouver une vie normale, il travaille comme déménageur avec Miles, son meilleur ami, dans un Oakland en pleine mutation.
Mais lorsque Collin est témoin d’une terrible bavure policière, c’est un véritable électrochoc pour le jeune homme. Il n’aura alors plus d’autres choix que de se remettre en question pour prendre un nouveau départ.