Publiée chez Vents d’ouest, Sorceline est une BD jeunesse aux accents de Harry Potter, plein de charmes.

sorceline critique Sorceline : une BD jeunesse pleine de charme

La scénariste Sylvia Douyé (Marie-lune) et l’illustratrice Paola Antista (Chats !) s’associent pour publier chez Vents d’ouest une bande dessinée jeunesse fantastique, Sorceline

Ce qui frappe en premier lieu c’est bien évidemment la beauté des dessins à la fois enfantins et enchanteurs. Colorée avec une dominante de bleu, les planches offrent un beau contraste entre obscurité et pointes de luminosité.

Sans être novateur, avec son ambiance à mi-chemin entre Harry Potter et Pepper and Carrot, Sorceline parvient à se créer un univers propre qui mêle magie et une intrigue aux accents de polar. Ce premier tome instaure les personnages et le background, tout en proposant un récit intriguant, notamment grâce à un cliffhanger qui fait son petit effet et donne réellement envie de lire la suite. Les dialogues sont plutôt réussis, assez enfantins, mais avec quelques touches d’humour efficaces.

Sorceline est une BD jeunesse sympathique, qui charme surtout pour ses graphismes élégants. 

T.1 Un jour, je serai fantasticologue ! Couverture du livre T.1 Un jour, je serai fantasticologue !
Sorceline
Sylvia Douyé, Paola Antista
BD Fantastique / Jeunesse
Vents d'ouest / Glénat
Avril 2018

Sorceline vient d’entrer à l’école de cryptozoologie pour développer sa passion : l’étude des animaux légendaires ! Analyses de comportements, soins magiques ou dressage sont au menu. Mais les places sont chères et la compétition rude pour obtenir le précieux diplôme. En plus des gorgones, vampires et autres griffons, Sorceline va devoir apprendre à mieux connaître ses nouveaux camarades. Certains deviendront ses amis ; d’autres, ses rivaux.