La CitĂ© de l’indicible peur 📖

Faux rocouverture_20-_20la_20cite_cc_81_20de_20l_27indicible_20peur1man d’épouvante ou faux polar ?

Jean Ray, voilĂ  un auteur  belge que je dĂ©couvre. Notamment connu pour Malpertuis, il sort La CitĂ© de l’indicible peur quelques mois plus tard, en plein pendant la Seconde Guerre Mondiale. Il est considĂ©rĂ© comme le maĂźtre du « rĂ©alisme panique » dont le but est d’alarmer le lecteur en lui faisant ressentir l’horreur ou la peur.

Ce roman, bien accueilli Ă  sa sortie, a nĂ©anmoins perturbĂ© la presse qu’elle ne cessait de le dĂ©crire comme Ă©tant « faux ». Difficilement classable en effet. Le rĂ©cit, en apparence un roman d’épouvante, se rĂ©vĂšle ĂȘtre un polar noir oĂč les meurtres sont en rĂ©alitĂ© de cause belle et bien humaine, mais qui pourtant se termine par une petite touche de fantastique avec l’apparition d’un vrai fantĂŽme qui n’a cependant rien Ă  voir avec toute cette histoire. Celui qui devait ĂȘtre un personnage principal s’avĂšre en fait un personnage secondaire qui erre sans se soucier des Hommes. Le personnage principal, Sidney Terence Trigs, ancien fonctionnaire de la police Ă  la retraite, est lui aussi un faux enquĂȘteur quij dĂ©couvre un trafic de faux-monnayeur.

Alors faux roman d’épouvante ou faux polar ? Faux enquĂȘteur ? Indicible peur ou peur de l’indicible ? Peut-ĂȘtre, mais lĂ  n’est pas la question puisqu’il s’agit en tout cas d’un vrai roman palpitant, Ă  mi-chemin entre Miss Marple et Hercule Poirot d’une part, et Edgar Allan Poe et Lovecraft d’autre part.


Fiche technique

Auteur : Jean Ray
Genre : Fantastique / Polar
ISBN : 978-2-36279-179-6
Éditeur : Alma Éditeur (2016)


Résumé
Dans la ville d’Ingersham, plus british que nature, mais toujours un peu flamande, apparaĂźt un certain Triggs, ancien constable. Et chacun de trembler de peurs inavouables : des choses tues et cachĂ©es seraientelles rĂ©vĂ©lĂ©es par ce paisible et mystĂ©rieux enquĂȘteur