CRITIQUE | My Absolute darling

CRITIQUE | My Absolute darling

Les éditions Gallmeister, spécialisée dans la littérature américaine, publie certainement l'un des meilleurs romans de leur catalogue avec My Absolute darling, premier roman coup de poing de Gabriel Tallent. Déjà un grand succès aux Etats-Unis.

my absolute darling critique My Absolute darling ou le syndrome de stockholm

Il aura fallu huit ans à Gabriel Tallent pour écrire My Absolute Darling, son premier roman. Immédiatement plébiscité par la presse américaine, le roman est succès. Edité en France par les éditions Gallmeister, François Busnel de La Grande Librairie le met également sous le feu des projecteurs. Et pour cause, My Absolute Darling, c’est ce genre de livres qu’on ne lit que peu souvent, qui prend aux tripes dès les premières lignes et broie les boyaux jusqu’aux derniers instants. Un chef d’oeuvre, souffle-t-on…

 Elle pense, Tu crois connaître quelque chose. Tu connais le nom des gens et tu crois savoir quelque chose à leur sujet, ou bien ils te sont familiers alors tu arrêtes de les observer parce que tu penses déjà avoir tout vu. C’est de l’aveuglement, ma puce. Continue à observer avec autant d’attention. Continue comme ça, à observer comme si tu ne connaissais rien, à observer pour comprendre de quoi il s’agit vraiment.

My Absolute Darling parle avant tout de la relation terrible entre un père et sa fille. Là où l’auteur aurait simplement pu décrire l’horreur de ce genre de situation, il décide d’aller plus loin encore dans le propos et tisse une liaison ambiguë, mêlée d’amour et de haine, qui ne peut que dérouter, diviser et déranger le lecteur. Il le repousse dans ses retranchements afin de dévoiler toute la complexité de la nature humaine, toute son ambivalence et traiter le mal comme faisant partie d’un tout, et non pas seulement le réduire à une définition manichéenne.

Car voilà, le livre peint le portrait de Turtle, jeune fille de 14 ans, et de Martin, son père, qui s’aiment, qui s’aiment vraiment et qui se haïssent tout autant, car ils sont entamé une relation violente et incestueuse.  Martin se déteste. Et Turtle le maudit tout autant qu’elle-même de consentir.

 On est là, dit-il, aux limites de l’incertitude, et on s’interroge non seulement sur les particularités d’un tel instant, mais de tous ces instants.

De façon sous-jacente, le roman aborde également de nombreuses thématiques. C’est un récit féministe dans lequel Turtle se bat pour devenir la femme qu’elle voudrait être, en tentant de fuir l’étau écrasant de son père. C’est aussi un plaidoyer contre le ravage des armes dans un pays dans lequel elles sont toujours autorisées et qui subit constamment ses méfaits. On y perçoit par ailleurs la relation entre l’Homme et la Nature et cette éternelle lutte entre vie sauvage et civilisation, que Martin rejette.

Livre coup de poing duquel on ne se ressort pas indemne, My Absolute Darling ravage littéralement à chaque page par la force de ses propos, l’incroyable beauté des mots et son insupportable vérité. 

Reportage de François Busnel, La Grande Librairie 

My absolute darling
Gabriel Tallent
Littérature américaine
Mars 2018
453

A quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu'elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s'ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d'un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu'au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu'elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d'échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie. My Absolute Darling a été le livre phénomène de l'année 2017 aux Etats-Unis. Ce roman inoubliable sur le combat d'une jeune fille pour devenir elle-même et sauver son âme marque la naissance d'un nouvel auteur au talent prodigieux.