CRITIQUE | The Promised neverland : un conte moderne

CRITIQUE | The Promised neverland : un conte moderne

Thriller horrifique captivant qu'on ne parvient plus à lâcher

Les artistes Kaiu Shirai au scénario et Posuka Demizu au dessin publient leur première série avec The Promised Neverland chez Kazé. Le manga bénéficie d’un petit plus très astucieux : la jaquette est réversible, au dos de laquelle se trouve un dessin de la couverture revisitée par le dessinateur Benjamin Lacombe. 

critique The promised neverland plancheLes dessins très attrayants attirent le regard et on prend un grand plaisir à contempler le travail de Posuka Demizu, notamment sa capacité à retranscrire les émotions sur les visages, ainsi qu’à créer une empathie immédiate pour les protagonistes principaux. Les monstres sont quant à eux particulièrement dérangeants et effrayants, originaux dans leur aspect.

Le lecteur est tout de suite happé par le caractère intriguant du lieu dans lequel évoluent les enfants. « Lobotomisés » depuis leur enfance, ils ont une confiance absolue en celle qu’ils nomment Maman, et pourtant Kaiu Shirai parvient à injecter ce qu’il faut de bizarrerie pour interroger le lecteur. Le rythme de l’intrigue est justement dosé et énigmatique, ce qui captive dès les premières pages et ne s’essouffle jamais. On a hâte de découvrir le second tome.

The Promised Neverland est un univers cruel et violent, proche des contes de fées d’Andersen ou de Perrault dans sa construction, puisque les enfants doivent échapper à l’oppression du monde des adultes pour poursuivre leur propre chemin et grandir.

Habilement mené, écrit et dessiné, The Promised Neverland est une excellente nouvelle série qui promet un bel avenir. 

critique The promised neverland planche

Tome1 : Les auteurs installent l’histoire et les protragonistes brillamment.
Tome 2 : Bien qu’on en apprenne plus sur l’univers, le suspens est toujours aussi palpitant.
Tome 3 :Le piège semble se resserrer sur les personnages qui se retrouvent dans une bien mauvaise posture. Chapeau à une transition dans les illustrations où l’humour noir est de mise.

The Promised Neverland Couverture du livre The Promised Neverland
Kaiu Shirai, Posuka Demizu,
Manga
Kazé Manga
Avril 2018
193

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de “Maman”, qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !