Une histoire des abeilles – COUP DE ♥

Bee worry, don’t happy

une histoire des abeillesBee worry, don’t happy

Parmi les titres de la rentrée littéraire figurent cette année plusieurs à portée universelle, dont le magnifique livre Une histoire des abeilles de Maja Lunde publié aux éditions Presses de la cité. Avec ce premier roman pour adulte, la norvégienne aborde un sujet écologique au combien actuel, celui de l’inquiétante posture des abeilles.

Construit en trois temps, le roman alterne trois époques et trois personnages de nationalité différente. Bien qu’ils semblent si différents, l’auteur parvient à tisser une histoire commune qui peut toucher tout à chacun et à dessiner avec tendresse et poésie, à travers l’histoire des abeilles, celle de l’humanité, dont les membres, bien qu’ayant une identité propre, font partie d’une même communauté.

Pour info : si vous souhaitez parrainer une ruche afin de soutenir les abeilles, rapprochez vous de Un toit pour les abeilles

Dans le passé, fin XIXe siècle en Angleterre, l’auteur retrace l’histoire des débuts de l’apiculture et la façon dont l’invention des ruches fut mise en place. Dans le présent, aux États-Unis, l’inquiétante disparition des abeilles commencent à soulever des questions d’ordre planétaire. Dans le futur, en Chine, les abeilles ont disparu, les grandes nations se sont effondrées, hormis la Chine qui a su rebondir en pollinisant les fleurs à la main, réduisant les populations au travail forcé. A travers les récits de William, George et Tao, c’est aussi l’amour filial que nous dépeint Maja Lunde. Les trois personnages souffrent de leur relation avec leur enfant pour des raisons différentes, mais qui au final se rejoignent au nom d’un amour commun.

Particulièrement bien documenté sur le plan scientifique, on en apprend également beaucoup sur la société des abeilles, leur vie et comportement, et leur place au sein de l’environnement.

La force du roman réside dans cette capacité à dresser une fresque humanitaire et écologique planétaire, au travers  des individualités de chacun. Tout comme une ruche, c’est finalement grâce à la force de l’union et de la communauté, du respect de chacun et de l’environnement, que l’humanité pourra continuer à survivre. Maja Lunde signe une fable visionnaire, à la fois collective et intimiste, d’une grande beauté, au souffle puissant, dont la morale brille d’espoir. C’est avec délice qu’on butine ce roman original et passionnant, alarmant sans être accusateur.

Tant que je conservais cette distance de deux mètres entre lui et moi, je pouvais continuer à m’imaginait qu’il dormait.
Je pouvais continuer à faire abstraction des cristaux de glace et des stalagmites qui, telles des plantes grimpantes, montaient le long des pieds du lit.
Je pouvais continuer à ne pas voir le nuage blanc qui restait suspendu dans l’air à chaque fois que je respirais.
Je pouvais continuer à ignorer qu’au-dessus de son lit, au dessus du drap blanc, l’air restait limpide et froid. À m’imaginer qu’il dormait.


Fiche technique

Auteur : Maja Lunde
Genre : Littérature étrangère
ISBN : 9782258135086
Édition : Presse de la cité (2017)

Résumé
Un triptyque écologiste qui raconte l’amour filial à travers le destin des abeilles.

Angleterre, 1851. Père dépassé et époux frustré, William a remisé ses rêves de carrière scientifique. Cependant, la découverte de l’apiculture réveille son orgueil déchu : pour impressionner son fils, il se jure de concevoir une ruche révolutionnaire.

Ohio, 2007. George, apiculteur bourru, ne se remet pas de la nouvelle : son unique fils, converti au végétarisme, rêve de devenir écrivain. Qui va donc reprendre les rênes d’une exploitation menacée par l’inquiétante disparition des abeilles ?

Chine, 2098. Les insectes ont disparu. Comme tous ses compatriotes, Tao passe ses journées à polliniser la nature à la main. Pour son petit garçon, elle rêve d’un avenir meilleur. Mais, lorsque ce dernier est victime d’un accident, Tao doit se plonger dans les origines du plus grand désastre de l’humanité.