51iq9d4qysL._SX210_L’Ours

Claire Cameron

Genre : Thriller survivaliste
ISBN : 2366581823
Éditeur : KERO (2016)


Spécial Masse critique Babelio


Anna, 5 ans, et son petit frère Stick campent avec leurs parents dans un parc naturel sauvage lorsqu’ils sont surpris en pleine nuit par ce que la petite fille confond avec un gros chien. Le lendemain, Anna découvre qu’elle et Stick sont désormais seuls, et que c’est à elle, la « grande », qu’il incombe de protéger son frère. Débute alors pour les deux enfants isolés une dangereuse errance…


Chronique

L’Ours est un roman à la fois touchant et dérangeant, tendre et terrible : un parfait oxymore des sentiments qui nous ravagent au fil des pages.Inspirée de faits réels d’un couple décédé sous les griffes d’un ours, l’auteur a ajouté l’histoire de deux enfants fictifs qui se retrouvent seuls dans la forêt. Raconté à travers les mots et la vision d’une fillette de 5 ans, le récit se révèle troublant et puissant. Avec son regard d’enfant qui découvre le monde qui l’entoure et commence tout juste à l’appréhender, elle nous décrit sa vision des faits et tente d’y donner un sens. Ce qui est terrible, c’est qu’elle ne comprend pas tout ce qui lui arrive, n’étant pas encore en âge de savoir ce qu’est la mort, et nous peint de façon si naïve et touchante les événements tandis que nous, avec notre regard d’adulte, on peut déduire de son explication les effroyables faits. Ses mots sont si émouvants qu’il en ressort une grande beauté dans cet ouvrage au demeurant sombre. J’ai été captivée dès les premières pages et ne parvenais pas à m’y détacher tant l’on s’attache à cette enfant.

J’ai énormément apprécié le fait que ce livre ne rejette la faute sur personne : ni sur l’ours, et par extension la Nature qui suit son cours, ni sur ce couple qui ne s’était pas aventuré dans un endroit interdit. Comme il est souligné, ils se sont simplement trouvés au mauvais endroit au mauvais moment. C’était la force des événements. L’auteur est passionnée par le milieu sauvage et cela ressent constamment dans son écriture.

Un beau travail également de la part de l’édition française sur la 1ère de couverture que je trouve tout simplement merveilleuse et qui résume tellement bien l’essence de cette histoire.
Un grand merci aux éditions Kero et à la Masse critique de Babelio de m’avoir fait découvrir cet excellent roman.

Note : 5/5